• the greatest- Cat power

    La femme adultère

     

     

    Quand il soufflait sur ton corsage

    Le vent de la misericorde

    Comme un pendu au bout d' sa corde

    Je balançais

     

     

    Quand il soufflait sur nos voyages

    Le vent de la déséspérance

    Comme un pendu sur sa potence

    Je desséchais

     

    Et quand il soufflera l'amour

    Aux voiles de ton beau navires

    Afin que nul ne puisses en rire

    Je le tuerai

     

     

    (Léo Ferré* , "poetes a vos papiers")


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :